mercredi 4 décembre 2013

La fin de la relation entre les Etats-Unis et l'Arabie Saoudite

L'Arabie Saoudite a décidé le mois dernier de mettre fin à 80 longues années de coopération avec les Etats-Unis. Le gouvernement Saoudien se dit en colère de constater qu'Obama n'ait pas attaqué la Syrie, et qu'il n'ait pas envoyé des armes aux rebelles Syriens pour les aider à renverser le gouvernement d'Assad. L'Arabie Saoudite est très investie dans le conflit Syrien et envoie déjà des armements et des financements aux rebelles du pays.

Ce sont en revanche les récentes ouvertures diplomatiques entre les Etats-Unis et l'Iran qui ont rendu les Saoudiens fous furieux. L'Arabie Saoudite est opposée au gouvernement Iranien et a fait du lobbying auprès du Congrès des Etats-Unis pour maintenir les sanctions imposées à l'Iran. Comme Israël, les Saoudiens sont inquiets par une relation diplomatique entre les Etats-Unis et l'Iran.

Cette nouvelle pression sur les relations Américano-Saoudiennes survient au moment du quarantième anniversaire de l'embargo de pétrole Arabe imposé aux Etats-Unis pour avoir soutenu Israël lors de la guerre du Kippour en 1973. A l'époque, l'embargo a causé quelques problèmes aux Américains, dont des pénuries de carburant et des files d'attente interminables aux stations essence. Un nouvel embargo de ce type n'aurait aujourd'hui pas les mêmes effets sur l'économie des Etats-Unis. Bien qu'une nouvelle situation de ce type ne soit certes pas désirée, nous ne sommes plus dans les années 1970, et le pétrole n'est plus une ressource détenue uniquement par les Arabes.

Pourquoi l'Arabie Saoudite insiste-t-elle à ce que les Etats-Unis partent au combat ? Les Saoudiens sont opposés aux gouvernements Syrien et Iranien et s'attendent à ce que les Etats-Unis les attaquent. Il s'agit de leur voisinage direct, pourquoi les Saoudiens ne combattent-ils pas leurs propres guerres ? Israël partage la position de l'Arabie Saoudite dans la région : il tente depuis des années de renverser Assad en Syrie, et son gouvernement discute sans cesse la possibilité de faire la guerre à l'Iran. Ils sont du même côté. Pourquoi tentent-ils d'impliquer les Etats-Unis ?

Les Etats-Unis ont des accords tacites avec l'Arabie Saoudite et Israël qui les maintiennent impliqués militairement au Proche-Orient. Mais c'est quand les Etats-Unis se retrouvent trop impliqués qu'ils deviennent les vrais perdants – et notamment les contribuables Américains, qui sont forcés de financer cet empire militaire global. La garantie apportée par les Etats-Unis à l'Arabie Saoudite et Israël est aussi un danger moral : il y a très peu de chances que ces pays cherchent un jour à rétablir la paix dans la région parce que les Etats-Unis soutiennent leur comportement téméraire. Il s'agit d'une relation malsaine qui doit prendre fin.

Si l'Arabie Saoudite et Israël sont si déterminés à étendre leur influence sur la région et ont des objectifs identiques, pourquoi ne travaillent-ils pas ensemble à la stabilisation de la région sans avoir recours au soutien es Etats-Unis ? Ne vaudrait-il pas mieux pour eux de coopérer et de laisser les Etats-Unis hors de tout cela ?

L'un des objectifs d'Oussama Ben Laden était de causer la banqueroute des Etats-Unis en les entraînant dans des conflits interminables au Proche-Orient et en Asie du Sud. Malheureusement, même mort, il continue de parvenir à ses fins. Les Etats-Unis devraient–ils l'aider ? Si l'Arabie Saoudite veut mettre fin à sa relation profonde et malsaine avec les Etats-Unis, nous devons accueillir sa décision à bras ouverts. Les Etats-Unis pourront enfin de tourner vers la paix plutôt que de continuer de couler sous les alliances.

Par Ron Paul sur www.24hgold.com le 03/12/2013
Ron Paul est membre du Congrès Américain, où il représente le 14° District du Texas, et a la réputation d'être un des principaux défenseur des libertés. Il est l'avocat à Washington d'un gouvernent limité, d'une fiscalité très faible, de marchés libres, et d'un retour à des pratiques monétaires saines fondées sur une monnaie gagée sur un actif réel. Il fut candidat à l'élection présidentielle américaine de 2008 (http://www.ronpaul.org/)

Aucun commentaire: