dimanche 21 mai 2017

Le complice d'Ablyazov fait appel à l'intervention officielle de l'OSCE

L’ancien président adjoint de la BTA Bank Jaksylyk Jarimbetov a fait appel à des diplomates européens afin d’intervenir et interdire aux médias étrangers de publier des informations sur son enlèvement présumé.

Cet ancien haut dirigeant a écrit une lettre ouverte à l'OSCE, dans laquelle il a déclaré que Mukhtar Ablyazov provoque des campagnes d'information avec des journalistes européens et des militants sociaux, qui font obstacle au travail de la justice, et portent atteinte à sa réputation. Cela fait suite à son arrestation en Turquie en janvier, note « Kazinform ». La Fondation polonaise « dialogue ouvert » a publié une série d'articles disant que le citoyen du Kazakhstan a été « kidnappé par les services secrets kazakhs et emmené dans son pays ». Voici ci-dessous une partie de la lettre adressée à l'OSCE par Jarimbetov.

« Sur la demande de Mukhtar Ablyazov, la Fondation polonaise « dialogue ouvert » a publié une série d'analyses dans laquelle mon retour dans mon pays est appelé un « enlèvement par le Kazakhstan ». Je dit ouvertement et répète que personne ne m'a kidnappé. Je suis arrivé au Kazakhstan par ma propre décision, prise sans aucune pression sur moi. J’aurai pu utiliser le statut de réfugié politique que m’a accordé la Grande-Bretagne, mais ce n’était pas nécessaire. La déclaration de ma femme sur le « kidnapping » a été inspiré par Mukhtar Ablyazov et la leader de la fondation polonaise « dialogue ouvert » Lyudmila Kozlovsky, qu’en passant, je ne connais même pas. Elle a persuadé ma femme de signer une lettre au sujet de mon enlèvement présumé, en profitant de son état »,  a écrit Jaksylyk Jarimbetov dans une lettre.

Nurlan Ustimirov, l’avocat représentant les intérêts de Jarimbetov au tribunal, s’est rendu au Centre de l'OSCE à Almaty le 24 avril 2017 pour remettre une lettre au représentant de l'organisation. « Mon client et moi-même pensons que l'OSCE devrait intervenir afin d’empêcher la publication de fausses informations sur la base de faits non vérifiées et de faire réfuter ces déclarations diffamatoires. Jaksylyk Jarimbetov tente de rétablir sa réputation, il n'a pas encore comparu devant le tribunal. Nous vous demandons de nous donner l'occasion de rencontrer des diplomates européens et des représentants de l'OSCE, afin de clarifier la situation », a déclaré M. Ustimirov.

Sur le banc des accusés, se trouvent d'anciens cadres supérieurs de la BTA Bank répondant d’accusations de vol qualifié : l'ancien président adjoint Jaksylyk Jarimbetov, l’ancien directeur des prêts Kairat Sadykov et l’ex-Président du Conseil Saduakas Mameshev. Les avocats des accusés ne sont pas contre le processus d'examen sans le principal accusé de l'affaire, Mukhtar Ablyazov. Jaksylyk Jarimbetov a pleinement reconnu sa culpabilité et Sadykov Mameshev est partiellement d'accord avec les allégations relatives à des articles du Code criminel. Conformément aux exigences du Code de procédure pénale, le bureau national de lutte contre la corruption a publié dans les médias, une information relatif à la nécessité pour Ablyazov de la nécessité de comparaître pour un interrogatoire. Mais pour l’instant, Ablyazov ne s’est pas montré et n'a pas informé des raisons qui empêchent la participation.

Aucun commentaire: