jeudi 25 mai 2017

Un repenti, ancien complice d'Ablyazov fait appel aux députés européens

Une personne impliquée dans l'affaire Ablyazov a publié une lettre ouverte adressée au Président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, P. Agramunt et au Secrétaire Général de la même organisation, M. Savitsky. Selon Jarimbetov, son retour volontaire au Kazakhstan pour participer au procès sur le détournement de fonds de la « BTA Bank » a été mal interprété dans un certain nombre de médias européens et vise à « porter atteinte à ma réputation, mes droits et mes libertés. »

A la demande de Mukhtar Ablyazov, la fondation polonaise « dialogue ouvert » a publié une série d'analyses, dans laquelle le fait de mon arrivée au Kazakhstan est appelé un enlèvement ». (...) Je déclare ouvertement et répète que personne ne m'a kidnappé. Je suis arrivé au Kazakhstan par ma propre volonté, sans aucune pression sur moi. J’aurais pu utiliser le statut de réfugié politique que m’a accordé la Grande-Bretagne, mais en particulier je ne l’ai pas voulu », a t-il dit dans sa lettre.

Jarimbetov souligne que la déclaration de sa femme au sujet de son enlèvement a été inspiré par Ablyazov et le leader de « dialogue ouvert », Lyudmila Kozlovsky.

« Ils ont persuadé ma femme de signer une lettre au sujet de mon enlèvement présumé, en profitant de son état de désarroi lié à la situation qui a surgi autour de moi » a déclaré l'ancien vice-président de la « BTA Bank ».

En même temps, note Jarimbetov, « dialogue ouvert » continue de publier des articles sur son enlèvement. C’est ce pour quoi il a invité les députés de l'Assemblée parlementaire à intervenir.

« Il faut faites attention à « dialogue ouvert »  sur l'irrecevabilité de l'utilisation de faits non avérés et non vérifiées dans leurs publications. Il faut les amener à revenir sur leur déclarations calomnieuses et à donner des explications pour leurs actions », a écrit Jaksylyk Jarimbetov.

Il a souligné qu’il porte une lettre ouverte, car il est incapable d'organiser une rencontre personnelle avec l’équipe de cette organisation.

« Je demande sincèrement de considérer mon appel direct afin que « dialogue ouvert » clarifie sa position sur ma situation et rétablissent la vérité » résume Jarimbetov.

Aucun commentaire: